Droit français du travail (secteur privé)
Vendredi 23 juillet 2010 Sainte Brigitte de Suède
Click for Paris, France Forecast
cherche
Web Droit social
  Abonnez-vous aux brèves
Nos services Vous assister dans vos droits :

Droit à la formation Brest Finistère

Le droit individuel à la formation permet à tout salarié de suivre une formation indépendamment du plan de formation de l'entreprise dans laquelle il travaille. Retrouvez sur cette page un article relatif à ce droit de formation et ses formalités ainsi qu'une liste d'organismes de formation à Brest et sa région qui sauront vous fournir tous les renseignements dont vous avez besoin.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Cci
(029) 847-4172
11 rue yves Giloux
Brest, Finistère

Données fournies par:
Association Ouvrière Des Compagnons Du Devoir Du Tour De France
(029) 805-1973
7 rue armorique
Brest, Finistère

Données fournies par:
Cours Galien
(029) 844-9970
56 rue yves Collet
Brest, Finistère

Données fournies par:
Monceau Fleurs Antoline Franchisé indépendant
(029) 842-6297
2 rue Paris
Brest, Finistère
 
Ecole de Sages-Femmes
(029) 801-7165
Université de Bretagne Occidentale 22 avenue Camille Desmoulins
Brest, Finistère
 
Cfai De Bretagne (Centre De Formation D'Apprentis De L'Industrie)
(029) 802-0330
 rue ferdinand De Lesseps
Brest, Finistère

Données fournies par:
Cddp Centre Départemental De Documentation Pédagogique
(029) 880-0695
16 avenue georges Clemenceau
Brest, Finistère

Données fournies par:
Au Petit Jardinier
(029) 844-3516
135 rue Jean Jaurès
Brest, Finistère
 
Anafi Plus
(029) 843-9800
rue Jean Charles Chevillotte ZI Portuaire
Brest, Finistère
 
Alt Formation
(029) 841-5700
8 rue du Colonnel Berthaud
Brest, Finistère
 
Données fournies par:

droit social - Droit individuel formation (DIF), un crédit d'heures pour se former

Depuis le 7 mai 2005, les salariés peuvent exercer leur Droit Individuel à la Formation. Ce nouveau droit permet de mettre en oeuvre des actions de promotion ou d'acquisition, d'entretien ou de perfectionnement des connaissances ou des actions de qualification (article L. 900-2 et 900-3 du Code du travail) ou encore de prendre en compte les priorités négociées par les partenaires sociaux (article L. 933-2 du Code du travail).
Ce nouveau droit crée par la loi du 4 mai 2004 est opérationnel depuis le 7 mai 2004, à défaut d'accord d'entreprise. Certains accords ayant d'ailleurs anticipé l'entrée en vigueur de ce dispositif permettant une ouverture de droit anticipée sur 2004.
Voici la présentation des principaux points prévus par la loi :

Les salariés en CDI
Le droit individuel à la formation est accordé à tout salarié titulaire d'un contrat à durée indéterminée justifiant d'un an d'ancienneté dans l'entreprise (Code du Travail article L. 933-1).

les salariés en CDD
Les salariés en contrat à durée déterminée bénéficient également du DIF au prorata temporis.
Le droit est ouvert à condition que le salarié justifie de 4 mois d'ancienneté sous contrat à durée déterminée dans l'entreprise, consécutifs ou non, sur les 12 derniers mois.
La question de l'appréciation de l'ancienneté n'est pas explicitement réglée par les dispositions de la loi : la problématique de la condition d'ancienneté d'un an incluant ou non les périodes de suspension du contrat de travail n'est aujourd'hui pas tranchée.
Outre ces spécificités applicables aux CDD, les modalités du DIF restent identiques pour l'ensemble des salariés. Précisons que les salariés sous contrat d'apprentissage ou sous contrat de formation en alternance sont exclus de ce dispositif.

Anticipation par accord collectif
Cette date d'ouverture du DIF ne vaut que sous réserve d'éventuels accords collectifs ayant anticipé cette date.
Par exemple dans le secteur de la métallurgie (accord du 9 juin 1994) la mise en oeuvre du DIF a été anticipée au 1er janvier 2005, même solution pour la grande distribution (accord du 9 juillet 1994) ou encore dans la presse où les droits sont calculés au 31 décembre de chaque année.

20 H par an en CDI temps plein cumulables sur 6 ans
Ce DIF est de 20 heures par an pour un salarié à temps plein.
Ce volume doit être proratisé pour les salariés à temps partiel.
De nombreux accords collectifs comme ceux précités, se réfèrent à une date précise pour calculer les droits des salariés (31 décembre dans l'accord sur la Grande distribution .)
Les droits acquis peuvent être cumulés, dans une limite absolue de 120 heures sur 6 ans maximum, néanmoins pour les salariés à temps partiel peu importe le nombre d'années pour le cumul. Ces droits peuvent être revus à la hausse par des accords collectifs.

Obligation d'Information du salarié
Une fois par an, chaque salarié doit être informé par écrit de ses droits acquis au titre du DIF(Code du Travail article ...

Lire la suite de l'article sur le site de Avis Droit Social

Accueil • Droit du travail • Barèmes  • Recherche emploi • Modèles • Vos questions/FAQ • Plan du site • Charte • Quiz • Mentions légalesContact
Avis-droit-social.net © Copyright 2002 avis droit social est une marque déposée
le contenu de ce site est protégé par Copyright.be